TOP 10 des Romans policier

la fille du temps

 

       Immobilisé sur son lit d’hôpital, l’inspecteur Grant s’ennuie. Pour se distraire, il passe au crible de son œil criminologiquement très exercé des portraits de personnages historiques. Parmi eux, un visage lui inspire sympathie et déférence. Mais il s’avère être celui de l’épouvantable Richard III, roi d’Angleterre, parvenu au trône (voyez Shakespeare) grâce à l’assassinat de ses neveux, les enfants d’Edouard.

       Alors commence à travers l’Histoire une quête de la vérité qui forme l’une des enquêtes les plus originales de toute la littérature policière, l’un des dix grands classiques du genre salué par la critique et aussi par les pairs de l’auteur.

Le grand sommeil

 

     L’honorable général Sternwood a des ennuis avec ses filles. Vivian, l’aînée, boit sec et perd beaucoup d’argent dans les salles de jeux. La cadette, Carmen, est nymphomane. Un libraire, Geiger, fait chanter le général au sujet des dettes de Vivian.

     Excédé, le riche vieillard fait appel au privé Philip Marlowe. En visitant la librairie de Geiger, le détective voit Carmen entrer chez lui. Trois coups de feu claquent. Dans une pièce aménagée en studio photo, il découvre la jeune fille nue et droguée, le maître chanteur mort à ses pieds.

     Dans ce chef-d’œuvre du roman noir, Philip Marlowe, qui deviendra l’archétype du détective privé, apparaît pour la première fois. Son enquête contient une critique féroce de la corruption et de ceux qui en vivent. À travers Marlowe, c’est Chandler qui porte un regard sans concession sur la riche société californienne, un milieu dominé par des êtres dégénérés ou corrompus.

L'espion qui venait du froid

 

      Alec Leamas, chef du réseau britannique d’espionnage à Berlin Ouest, vient de perdre un de ses meilleurs agents, Karl Liemeck, tué aux abords du mur alors qu’il tentait de passer à l’Ouest. Il est convoqué par son chef, Control (le bien nommé), à Londres, s’attend à être viré quand il se voit proposer une opération très risquée… « on » fait alors croire au licenciement de Leamas, début d’une descente aux enfers (même si sa rencontre avec une jeune communiste anglaise naïve adoucit son sort..) où il se met à boire, agresse des gens et finit par être jeté en prison.

      En résultat de ses efforts, il est contacté par des agents communistes pour passer à l’est et livrer les informations dont il dispose sur les renseignements britanniques. Leamas joue le (double) jeu afin de discréditer le réseau de contre espionnage est-allemand. Les choses se dénoueront cependant d’une façon qu’il était loin d’imaginer…

Rebecca

 

      Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume s’accroche aux branches et, tout au bout, niché entre la mer et les bois sombres, un château splendide :
Manderley, le triomphe de Rébecca, la première Mme de Winter, belle, troublante, admirée de tous.

      Un an après sa mort, le charme noir de Rébecca tient encore en son pouvoir le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre inquiétante, à son souvenir obsédant qui menacent jour après,jour de plonger Manderley dans les ténèbres ?

      Le chef-doeuvre de Daphné du Maurier, immortalisé au cinéma par Alfred Hitchcock, a fasciné depuis sa parution plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Comme Les Hauts de Hurlevent ou Jane Evre, Rebecca est devenu un des plus grands mythes de la littérature mondiale.

Le Chier des Baskerville

*

     Un chien diabolique hante une lande désolée du Devonshire et Sir Henry, dernier héritier des Baskerville, commence à croire qu’il va subir le sort tragique de ses ancêtres, victimes d’une étrange malédiction. 

     Sherlock Holmes, toujours rationnel, ne croit pas aux mystères et il envoie son ami Watson observer le pays et ses habitants pour y découvrir des serviteurs silencieux, un criminel en fuite, un chasseur de papillons et d’autres personnages étonnants. Le célèbre détective sera finalement amené à affronter un ennemi d’une intelligence redoutable.

Que la bête meure...

 

      Un chauffard tue un jeune garçon avant de prendre la fuite. Désespéré, le père entreprend la traque du meurtrier. A force d’obstination, et aidé par le destin, il est mis sur la piste de Paul, un être odieux, vulgaire, haï de tous, véritable tyran domestique envers sa femme et son fils.

       Il parvient à entrer dans l’intimité de cette famille, bien décidé à se venger et tuer l’assassin de son fils. Il profite pour cela d’une sortie en bateau, mais tout ne se déroule pas comme prévu…

       Paru en 1938, ce roman à énigme ambitieux, sombre et intense, a été adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1969 avec Michel Duchaussoy dans le rôle du père et un Jean Yanne parfait en individu abject.

Danger

 

      Le monde des courses où se brassent tant de sommes fabuleuses attire toutes sortes de malfaiteurs ! On s’aperçoit bientôt qu’un mystérieux ravisseur y choisit ses victimes. Demande de rançon assortie de menaces sadiques, panique des familles, il a la partie facile.

       C’est sans compter avec Liberté Conseil, une agence de détectives privés. Andrew Douglas en est le meilleur élément : intelligent et humain, il sait réconforter, négocier, trouver la faille. Il va traquer Guiseppe, alias Peter, dont les victimes elles-mêmes subissent le charme pervers. Mais attention, les situations peuvent s’inverser, et le chasseur devenir gibier.

Par action et par omission

 

      En vacances sur la côte du Norfolk, l’inspecteur Dalgliesh compte bien oublier Scotland Yard pour quelque temps. Il se promène, fait connaissance avec les personnalités de l’endroit, le directeur de la centrale nucléaire voisine, l’écologiste qui depuis sa caravane anime la « résistance », et d’autres encore. Et il n’a aucune envie de se préoccuper de l’étrangleur qui sévit dans la région. 

      Mais voilà qu’au cours d’une promenade il découvre lui-même un cadavre portant la « signature » de l’étrangleur – une mutilation particulièrement macabre. Or le criminel, on l’apprend presque aussitôt, s’est suicidé avant que ce dernier meurtre ait été commis…

Faucon de malte

 

      Quelle est cette mystérieuse statuette noire qui attise tant les convoitises ? Pourquoi certains sont-ils prêts à risquer leur vie pour la posséder ? Lorsque Miles Archer, son associé, est tué lors de ce qui ne devait être qu’une banale filature, le privé Sam Spade reprend l’enquête. 

      Il n’a aucune idée de ce dans quoi il vient de mettre les pieds ! Il lui faudra tout son flegme et une bonne dose de cynisme pour résister aux femmes fatales, à la police et aux gangsters de tous poils qui aimeraient bien mettre un terme à sa carrière et l’empêcher de retrouver le faucon maltais…

Le nom de la rose

 

    An de grâce 1327, la chrétienté est en crise. L’ex-inquisiteur Guillaume de Baskerville se rend dans une abbaye bénédictine du Sud de la France pour participer à une rencontre entre franciscains prônant la pauvreté du Christ et partisans d’un pape amateur de richesses. Dès son arrivée, il se voit prié par l’abbé de découvrir au plus vite la raison de la mort violente d’un de ses moines, retrouvé assassiné. 

     L’inquisiteur Bernard Gui, dont la réputation de cruauté n’est plus à faire, est attendu, et l’abbé craint pour l’avenir de son abbaye. Tel un ancêtre de Sherlock Holmes, Baskerville se met à l’ouvrage, assisté du jeune Adso de Melk. D’autres morts vont venir compliquer sa tâche.

     Porté à l’écran par Jean-Jacques Annaud avec Sean Connery dans le rôle de Guillaume, « Le Nom de la Rose » fait date dans l’histoire des romans policiers historiques. Umberto Eco n’est pas seulement un romancier, c’est surtout un érudit qui connaît son sujet sur le bout des doigts. Il entraîne le lecteur dans une aventure à la fois philosophique et policière, où il est question d’Aristote, de liberté, d’injustice et de cyanure. Un roman exceptionnel. Lisa B.