TOP 10 des Romans d'amour

Les pages de notre amour

«Je suis un homme ordinaire, et j’ai mené une vie ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j’ai aimé de tout mon coeur, de toute mon âme.»

Telles sont les paroles de Noah. Allie et lui se sont connus alors qu’ils n’avaient encore que quatorze ans et depuis l’amour n’a jamais cessé de les unir.

Aujourd’hui, cinquante ans plus tard, Noah veille sur Allie atteinte de la maladie d’Alzheimer. Lorsqu’elle a ressenti les premiers symptômes, elle lui a demandé de lui faire la lecture de leur propre histoire. Alors, pendant des heures, il reste auprès d’elle et lui raconte inlassablement leur bonheur.

L’évocation au jour le jour de leur amour parviendra-t-il à freiner l’inexorable progression du mal qui ronge Allie ?

Wallbanger

     

        Caroline Reynolds a un nouvel appartement fantastique à San Francisco, un mixeur Kitchen Aid à tomber par terre et pas de O (et nous ne parlons pas d’Oprah ici, les amis). Elle a une carrière florissante dans le design, un bureau avec vue sur la baie, une recette de pain de courgettes tueur et pas de O.

        Elle a Clive (le meilleur chat de tous les temps), de grands amis, un grand rack et pas de O. , elle a également un voisin surexposé avec le murmure de fin de nuit le plus bruyant qu’elle ait jamais entendu. Chaque gémissement, fessée et – était-ce un miaulement? – ponctue le fait que non seulement elle perd le sommeil, elle a encore – oui, vous l’avez deviné – aucun O. Entrez Simon Parker. 

         Lorsque le coup de mur menace de la faire littéralement rebondir hors du lit, Caroline, vêtue de frustration sexuelle et une nuisette rose, affronte son voisin entendu mais jamais vu. Leur rencontre dans le couloir de fin de soirée a… enfin… des résultats mitigés. Parce qu’avec des murs aussi minces, la tension va être épaisse. Un délicieux mélange de stupide et torride, c’est un récit irrésistible d’exaspération à première vue.

Beautiful Bastard

         Beautiful Bastard est un roman érotique, totalement addictif, tiré d’une fanfiction postée sur le net sous le titre « The Office » et qui a recueilli aux États Unis plus de 2 millions de téléchargements.

         L’histoire : Beautiful Bastard met en scène la relation ambivalente, sexuelle et passionnée entre un patron odieux et irrésistible, Bennett, et son assistante Chloé, une stagiaire ambitieuse, splendide et volontaire, promise à un brillant avenir.Située dans le cadre froid de l’entreprise, l’histoire, écrite sur le fil de la séduction aussi torride que tendue, est racontée alternativement par l’un et l’autre des deux protagonistes.

         Une stagiaire ambitieuse. Un patron perfectionniste et tout une palette d’invectives et d’injures délicieusement croustillantes.Découvrez l’histoire qui a été téléchargée 2 millions de fois sur le net. L’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible.

         Un salaud magnifique. Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de media, un rôle de premier plan.Rien ne laissait supposer que son assistante chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être, cette sublime créature – dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante – avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour.

         Malgré sa réputation, il n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder.

         Partout et dans toutes les pièces de sa vaste entreprise. Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.

Orgueil et Prejuges

 

        Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. 

        Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour…

Avant Toi

 

    « Cette histoire d’amour inespérée est un véritable choc émotionnel – sortez les mouchoirs. » Elle
    « Un roman poignant qui amorce une belle réflexion sur l’art de donner la mort. Mascara waterproof indispensable. » Marie Claire
     «Une histoire universelle, pleine d’émotions.» My TF1 News

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Nos Etoiles Contraires

    Passage en poche du roman culte de John Green !

« Lorsque je lisais ce livre à la plage, ma mère m’a demandé ce qu’il racontait, et moi, complétement absorbée par ma lecture et désirant y retourner au plus vite, je lui ai dit le gros de l’histoire.
– C’est une fille qui a le cancer, qui rencontre un gars qui avait le cancer. C’est génial !
Alors là, elle m’a lancé un regard inquiet et m’a dit :
– Tu es sûre que ça va ? »
Une lectrice sur Booknode.com

    « Un roman sur la vie, sur la mort et sur les gens qui se retrouvent coincés entre les deux. « Nos étoiles contraires », c’est John Green au sommet de son art. On rit, on pleure et on en redemande »
Marcus Zusak, auteur du bestseller La voleuse de livres

    « Alors qu’on craint ne ressentir que de la tristesse en le refermant, ce livre nous fait aimer la vie plus que jamais »
Mélanie Blossier, chroniqueuse pour le magazine Page et libraire à la librairie Doucet, au Mans

    « Ça frôle le génie. Ce livre est tout simplement dévastateur; Il affronte sans peur les émotions simples, directes et puissantes »
Time Magazine

Eleanor Park

 

      1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment.

        Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Jane Eyre

        D’où vient que nous revenions toujours à Jane Eyre avec le même attrait ? Avec le sentiment d’y trouver le romanesque porté à un degré de perfection ? Sans doute, le roman offre un concentré de ce que le genre peut offrir : l’histoire d’une formation, l’affrontement d’un être solitaire avec sa destinée, la passion, la peur, le mystère. 

        Il répond à ce qu’attendait Stevenson de toute fiction digne de ce nom : la lecture en est absorbante et voluptueuse. Absorbante, son intrigue habilement machinée tient en haleine le lecteur au point que l’éditeur, dit-on, lorsqu’il reçut le manuscrit, ne put en interrompre la lecture. Voluptueuse aussi, cette « romance » qui noue inextricablement la passion et la peur. 

         On dirait presque que Stevenson pense à Jane Eyre lorsqu’il évoque (dans l’essai consacré à l’art de la fiction) le souvenir envoûtant d’un livre qu’il a lu dans l’enfance : « il était question, nous dit-il, d’une haute et sombre demeure, la nuit, et de gens montant à tâtons un escalier seulement éclairé par une lumière venant de la porte ouverte d’une chambre ». Dès sa parution, en 1847, le roman a connu un immense succès. Même la reine Victoria le mentionne plusieurs fois dans ses notes de lectures L’excès est au coeur de la poétique du roman. 

         Il opère une synthèse entre une forme de réalisme sombre, à la Dickens, le christianisme, son sens du mal, ses grands symboles, et le romantisme, héritier du courant gothique, cette « exploration littéraire des avenues de la mort » . Le personnage de Rochester est au carrefour de toutes ces influences : figure complexe de Satan, de Don Juan, de pécheur. La plus grande réussite de Charlotte Brontë est probablement d’avoir tiré d’elle-même, de cette soif qui « apprend l’eau », selon le mot d’Emily Dickinson, cette inoubliable figure de cavalier sombre, de maître hautain – ce parfait Adam.

Outlander
Le Chardon et le tartan

 

        1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. 
        Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?
Le début d’une série incontournable !

La Scandaleuse

 

        A seize ans, Whitney est persuadée qu’un seul homme comptera dans sa vie : Paul. Pour le séduire, elle est prête à toutes les audaces. Son élégant cousin semble plutôt agacé par cette gamine qui le poursuit de ses assiduités. Furieux de voir sa fille se compromettre, Martin Stone décide de l’éloigner et la confie à la garde de sa tante.

         Whitney part donc pour Paris, et le garçon manqué se transforme bientôt en une ravissante jeune fille qui traîne tous les cœurs dans son sillage. Mais, tandis que Whitney papillonne dans les bals, un mystérieux inconnu l’épie dans l’ombre, conquis corps et âme par ce délicieux mélange d’innocence et de sensualité… Cette créature à la beauté ensorcelante, il la lui faut. À n’importe quel prix ! Aucune femme n’a jamais résisté au duc de Claymore, jusqu’à présent…